Accueil

logo_responsive

AIDE A L’INSERTION DES PERSONNES DETENUES

« Jamais je n’ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j’ose dire ainsi, que dans les voyages que j’ai fait à pied… »                 

  Jean-Jacques ROUSSEAU

 

C’est en 2013 que notre association décide d’offrir à des personnes détenues la possibilité de découvrir les bienfaits de la marche.

Deux projets sont nés l’un en 2014 au centre pénitentiaire de St Quentin Fallavier et l’autre en 2016 à la prison de Corbas.

Chaque prison est un cas particulier et si notre projet se veut régional, sa déclinaison locale est absolument nécessaire: il faut tenir compte du régime pénitentiaire (Maison d’arrêt ou Maison pour Peine) de la situation politique locale en passant par tous les acteurs pénitentiaires et judiciaires qui donnent leur avis afin de nourrir la décision finale qui appartient au juge d’application des peines.

 

A ce jour, la prison de Corbas permet à six personnes détenues de marcher chaque année sur la totalité du parcours entre Le Puy et Conques.

A Saint Quentin Fallavier s’est développé à l’année des marches à la journée (7 dans l’année), une marche de deux jours et une marche de 5 jours.

Si notre projet intéresse d’autres prisons, ce sera très certainement sous une autre forme de prise en charge. Il faudra donc nous adapter.

Cependant, dans les deux cas, il s’agit d’offrir à des personnes détenues l’occasion de découvrir ou de retrouver des aptitudes inhibées par la vie carcérale et pourtant nécessaires pour préparer un projet de sortie. l’accent est mis sur le vivre ensemble. Les deux dispositifs sont simples et vise à susciter l’entraide.

La marche quotidienne pendant plusieurs heures permet une démarche d’intériorisation, capacité difficile à développer en détention compte tenu d’une certaine promiscuité et du bruit qui l’accompagne.

 

 

Que ce soit sur Corbas ou sur Saint Quentin Fallavier, les acteurs pénitentiaires et judiciaires sont de plus en plus favorables au déploiement du dispositif.

La Directrice régionale de l’administration pénitentiaire nous encourage à continuer et nous pouvons compter sur son aide.

La fondation de France nous soutient par l’octroi d’une subvention d’un montant de 2900 euros pour l’année 2018.

Nous sommes également en lien avec une structure associative (Déclic) dans la région de Strasbourg avec qui nous partageons nos expériences.

 

Notre projet s’inscrit cependant dans « la fragilité »: un changement de politique, de personnes, un évènement tel qu’une évasion au cours d’une marche peut donner lieu à une « crispation », voir plus.

 

Il reste néanmoins un outil magnifique permettant aux personnes détenues de rester en lien avec la société qui les accueillera plus ou moins bien à leur sortie…

Jean-Paul JAMMES, délégation de l’Isère, responsable de la Commission Accompagnement de personnes détenues.

Visiteurs du blog
    Vous êtes le 52139ème visiteur.
    (1 seul visiteur connecté en 1 H).
Calendrier des parutions d’articles
décembre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Publications mois par mois
Catégories d’articles