« Deux jours de randonnée pour avancer vers la liberté », article paru dans l’hebdomadaire « La Vie »

Depuis 2014, l’aumônerie catholique des prisons et l’association des Amis de Saint-Jacques organisent des sorties mêlant bénévoles, gardiens et détenus du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère. Ces marches sont pour les prisonniers l’occasion de reprendre contact avec la société.

Les aventures de JIPEKAJOYOUN

Du 20 au 24 août 2018

Les aventures de JIPEKAJOYOUN
sur le chemin de COMPOSTELLE
le GR 65

 

Un départ quelque peu retardé d’une heure environ
Enfin on se met en route pour une belle expédition
Quatre jours de marche et un peu de route
Chacun de nous est prêt il n’y a aucun doute.

Le voilà ce fameux GR 65, ce rebelle
Il attire du monde ce chemin de Compostelle.
Sac à dos, bouteilles pleines, gonflé à bloc, chaud devant
La marche c’est bon pour la santé dit-on souvent.

19 km dans l’après-midi sous un chaud cagnard
On parle, on rit, on médite sans oublier de boire
Courage on aura le gite et le couvert ce soir
Une douche, un bon repas, allez les gars !

Réveil, les muscles sont quelque peu douloureux
Le parcours du jour est longuement expliqué
Zut ! Encore des côtes, des pentes … on a du mal à réaliser
Mais bon on nous assure un paysage de toute beauté
Chouette alors on va en avoir plein les yeux.

 

Lire la suite…

Sortie du 20 au 21 Mai 2019

 

 

 

 

 

Lundi matin, la pluie tombe sans discontinuer. Tout le monde est fin prêt à l’heure convenue au départ d’Eclose.
Adeptes de la cape de pluie, de la veste Goretex ou du parapluie, nous voilà partis pour une journée de marche dans la bonne humeur.
Pierre nous entraîne vers le point culminant de la commune de CHATONNAY, à savoir le « Haut Mollard ».

 

 

 

 

 

 

 

 

La pluie cesse dans la matinée, mais le froid accentué par le vent n’a pas dit son dernier mot et c’est dans diverses cabanes de chasseurs que les haltes de repos se feront, certaines agencées avec un gout bluffant.

 

 

Le soir, comme prévu, c’est l’arrivée au village des yourtes qui remportent toujours un franc succès.

 

 

 

 

 

Nous y retrouvons Claire et Françoise qui assurent l’intendance.

 

 

Après la douche réconfortante et un repas très apprécié, le froid entraîne tous les courageux marcheurs dans une yourte bien chauffée. Les adeptes des cartes s’adonnent à une partie de coinche passionnante.
Puis une nuit de sommeil réparateur s’installe dans ce lieu magique.

 

Mardi matin, un brouillard annonciateur de soleil recouvre la campagne.
Le petit déjeuner est servi dans la yourte restaurant (confitures maison).

 

Et c’est reparti pour une deuxième journée de marche qui donne un avant goût d’une sortie plus longue. Chacun se voit bien déjà sur le chemin de Compostelle…

 

L’après-midi nous réserve un chaud soleil bienvenu.

 

Les cabanes offrent encore des occasions confortables de haltes.
Et la nature nous offre son magnifique décor de printemps plus ou moins sauvage…

 

 

 

 

 

L’arrivée à ECLOSE un peu en avance sur l’horaire défini permet un farniente avant le retour.

 

Participants :
– Kamel, Patrice, Noredine,

Surveillant
A.R.A. : Jean Paul JAMMES, Pierre MOREL, Gilles ROUCHY
Aumônerie catho. des prisons : Jean-Marc FRANCHELIN, Patrick GAUTHIER
Intendance : Françoise MOREL, Claire GAUTHIER

Sur le chemin de Compostelle, août 2018

Lundi 20 août

Départ du CP St-Quentin 9h30

Halte dans le joli village de Bains en Hte-Loire

Le temps d’une petite visite de l’église Ste Foy où l’on peut voir une pietà en bois polychrome datée du 15èm siècle, nous repartons pour Saugues

 

Arrivée 12 h30, il est temps de prendre une petite collation puis les marcheurs se lancent pour une première étape de 19 km. Le défi est rude, rallier le domaine du Sauvage pour 18h. Pari réussi.

Un bon repas, bien mérité, est servi par les agriculteurs gestionnaires du gîte. Repas préparé avec leurs produits.

  • Par P.GAUTHIER ARA- amis de saint-Jacques
  • Créé le 11/05/2019

Sur le chemin de Compostelle, août 2018.

Lundi 20 Août

Départ du CP St-Quentin 9h30

Halte dans le joli village de Bains en Hte-Loire

Le temps d’une petite visite de l’église Ste Foy où l’on peut voir une pietà en bois polychrome datée du 15èm siècle, nous repartons pour Saugues

 

Arrivée 12 h30, il est temps de prendre une petite collation puis les marcheurs se lancent pour une première étape de 19 km. Le défi est rude, rallier le domaine du Sauvage pour 18h. Pari réussi.

Un bon repas, bien mérité, est servi par les agriculteurs gestionnaires du gîte. Repas préparé avec leurs produits.

 

Après, douche, soins des pieds et débriefing, une bonne nuit de sommeil pour tous.

Mardi 21 Août

7 h 15 Petit Déjeuner, puis une marche de 3,5 km pour rejoindre la chapelle St Roch (Patron des pèlerins)

Nouveau trajet en minibus pour Finiéyrols

Marche 19 km avec arrêt pique-nique à Nasbinals

Arrivée à 17 h, nous rejoignons en véhicule Laguiole où nous retrouvons André VALADIER .

Là, c’est à pied ou pour certains en 4/4 que nous montons aux burons gentiment prêtés par André pour une soirée mémorable.

 

 

Le repas du soir sera uniquement laitier. Aligot préparé et servi avec maestria par André et son petit-fils Raphaël.

Enfin, un gros morceau de Laguiole AOP est offert par André. Autant dire que nos hôtes ont remporté un franc succès.

Ce soir, les conditions sont un peu spartiates au goût de certains et la douche est vite expédiée. Le débriefing se fait à la lueur de bougies et la nuit sera calme sous un ciel richement étoilé.

Mercredi 22 Août

Réveil avec les cloches des vaches Aubrac, joliment maquillées aux dires de certains. Puis petit déjeuner et redescente du matériel (le 4/4 n’étant plus là ce sera à dos d’homme).

Trajet motorisé jusqu’à St Côme d’Olt et son étonnant clocher torve. Après une rapide visite du village, les marcheurs se mettent en route pour 19 km 500. D’abord par une rude montée qui les mènera à la vierge de Vermus avec un superbe point de vue sur Espalion.

Puis descente en passant par l’église de Perse.

 

 

 

 

Casse croûte de midi à l’église de St Pierre de Bessuéjouls

Ce sera encore une cote mémorable sous un soleil de plomb mais quel réconfort à l’arrivée à Estaing. Un verre bienvenu dans un bar avec un patron supporter de Marseille gentiment plaisanté par nos fans des Lyonnais…

La journée se poursuit en minibus jusqu’à Golinhac

Soirée et repas au gîte St Jacques. Ce soir, c’est retour à la vie civilisée et son luxe de confort, bonne douche chaude et repas copieux et varié au snack du camping.

Le débriefing se fera ce soir à la lumière électrique !!!! Svp

Nuit réconfortante dans des lits douillets

Jeudi 23 Août

Aujourd’hui, c’est une marche de 23 km pour arriver à Conques en début d’après-midi.

Mais, il faut d’abord descendre de Golinhac à Espeyrac puis Senergues où attend le minibus pour une pause de midi en pleine forêt et à l’ombre!!!  SVP

 Pour finir, la descente assez longue et éprouvante sur le village médiéval de Conques.


Après une installation un peu ralentie due à l’affluence de pèlerins : douche, soins divers, puis balade dans les rues surpeuplées, contraste frappant après ces jours de marche en Margeride, Aubrac et vallée du Lot.


Repas dans le réfectoire du vieux et magnifique bâtiment qui abrite l’hostellerie St Norbert….repas servi par les hospitaliers bénévoles après les mots d’accueil d’un frère et le chant des pèlerins comme il se doit….

 

 

 

 

En soirée, frère Jean-Daniel fait la présentation pleine de fantaisie du tympan de l’abbatiale (Thème du jugement dernier)

 

 

Surprise du jour, cette année une projection vidéo redonne ses couleurs d’antan aux belles sculptures du moyen-âge.

 

 

Ensuite, le frère donne un concert d’orgue accompagné ce soir là par un trompettiste et une chanteuse……concert hautement apprécié

 

Vendredi 24 Août

Après un copieux petit déjeuner, il faut songer au retour.

Une longue, longue route nous attend. Près de 400 km d’asphalte à parcourir en minibus.

2 chauffeurs se relaient pendant que les autres dorment, discutent, plaisantent….pour passer le temps et puis aussi peut-être repousser encore un peu ce retour pas marrant

Ce retour long et fastidieux pourrait bien composer une sorte de sas de décompression entre ces jours de liberté et le retour à la réalité…

 

Quand même 2 /3 haltes en cours de journée à Murat au col de Fix St Geney à 1100 m d’altitude et en plein vent….

Arrivée à St Quentin à 17h. Pari tenu

Participants : Jean-Pierre, Jonathan, Kamel, Laurent

Accompagnants :

Surveillant

Aumônerie: Patrick Gauthier

ARA: Gérard Melendo, Jean-Pierre Desbrosse , Jean-Paul Jammes

 

SORTIE DU 16/04/2018 ST MARCEL BEL ACCUEIL

 

 

 

Après un départ un peu chaotique nous attaquons les premières pentes sur les hauts de St Marcel Bel Accueil. Le soleil est de la partie. Le goudron cède vite la place au sentier.

 

 

Dominant la vallée de la Bourbre, nous traversons une belle ferme qui s’est spécialisée en élevage bio de vaches limousines avant que de déboucher près de la belle maison forte de La Rivoire (fin XVIeS).

 

C’est tout le hameau du même nom qui recèle d’antiques maison en pierre de toute beauté… ainsi que des jardins à la déco très ‘tendance’

La randonnée, toujours sur la bordure du plateau, nous ménage une belle vue sur le château de Montplaisant (Fin XIIIeS, début XIVeS). Sa chapelle recèle des fresques. Désormais propriété privée cette demeure est en cours de restauration.

 

Nous plongeons dans la fraîcheur du vallon qui abrite le lac de Moras.

Une halte didactique, près d’un bloc erratique, sur les trouvailles archéologiques et les légendes du secteur prélude à un autre genre de découverte : les morilles.

 

Près du village où nous nous arrêterons à midi, rencontre avec des lamas, animaux peu courants sous nos latitudes.



 

 

 

La chasse aux morilles continue ….

 

Et c’est l’arrêt près d’un lavoir accueillant, pour le repas tiré des sacs et un moment de repos sur l’herbe.

 

C’est en plein bois, près de chapelle de la Salette, promontoir dominant le village de Veyssilieu que nous nous arrêterons encore avant que d’attaquer le raide sentier qui amorce notre retour.

 

Petit coup de GPS (au cas où …)


Mais non… nous ne sommes pas perdus… nous sommes là !

Passage à la carrière semi-souterraine de Loras qui abrite un lieu d’expression   « artistique » spontanée.

Graphes sublimes ou barbouillages infâmes, c’est selon….

 

 

La photo de la fin de cette randonnée qui restera dans les mémoires comme « la randonnée des morilles ».


Bon appétit Chantal !

 

Participants :
Pénitentiaire : Surveillants.
Daniel,Yorgain, Kamel
Accompagnateurs:
ARA : J.P. Jammes, E.Messina, Gérard et Anny Melendo, R.Fagnola, Chantal Fiore
Aumônerie: J.M.Franchelin, P.Gauthier, J.M.Longuet, H.Chatain,

SORTIE DU 19/03/2018 LE HAUT-BIOL

Il faisait bien froid au départ de cette sortie. Gants, bonnets capuches étaient de rigueur.

Un fin brouillard accompagnait nos premiers pas en forêt.

Notre premier arrêt fut pour une petite tour en pierre enchâssant un repère géodésique. C’est sur point culminant de la région que l’armée américaine installa son centre de transmission pour la conduite des opérations lors de la campagne de France, l’été 1944 ; l’occasion pour P.Morel, notre guide, de se rappeler le chocolat et les chewing-gums qu’enfant il venait s’y faire offrir.

 

 

 

 

 

 

Une cabane de chasse assez particulière. Cylindrique, elle a été faite à partir d’une canalisation béton de très grand diamètre spécialité d’une entreprise de la région.

 

 

 

 

 

Arrêt à la Pierre Aigue, beau bloc erratique, qui fait la limite de 3 cantons. La légende veut que si on bouge ce bloc un lac recouvrira toute la région.

Dans une urne, les restes du propriétaire des lieux où nous randonnons reposent là, enterrés en pleine forêt.

Ces bois furent, anciennement, l’objet de nombreux litiges entre les communes d’Eclose et de Flachères. Cette dernière est célèbre par les navets qu’on y cultive et qui ne poussent que sur son territoire. P.Morel nous dévoila toute l’histoire et les ruses qui entourent ce légume fort apprécié, parait-il, de l’impératrice Eugénie.

 

Continuant notre parcours nous rencontrons, en pleine action, un chantier de broyage de bois. La taille des engins employés est impressionnante. Le bois ainsi déchiqueté est utilisé dans les chaufferies des communes qui se sont associées pour ce type d’exploitation valorisant ainsi leurs arbres de valeur très moyenne. Bel exemple de production d’énergie renouvelable qu’il nous est donné de contempler.

 

 

 

 

C’est l’arrivée à la superbe cabane que partagent les chasseurs avec les randonneurs et cavaliers qui parcourent ce secteur.

 

 

 

 

 

 

 

Moment de détente

pour un détenu

qui profite

d’un beau rayon de soleil.

 

« Le plus beau jour de ma vie » nous dira t’il une fois rentré.

 

 

 

 

 

 

Temps convivial, par excellence le repas autour de la table commune. Les différents saucissons tirés des sacs sont finement commentés de même que la belle tranche de Beaufort opportunément ramenée de là-haut .

 

 

Un vrai poêle

fort apprécié.

 

On aime le chocolat

ou

on ne l’aime pas !

 

 

 

 

 

Nous retrouvons, pour rentrer, les sentiers pavés de gros galets glaciaires typiques des « Terres Froides ».

 

 

 

 

 

Notre sortie s’arrêtera près d’un hébergement sous yourtes que nous devrions retrouver en Juin

Participants :

Pénitentiaire : Surveillants.

Daniel, Alain, Ramzy

Accompagnateurs:

ARA : P.Morel, J.P.Jammes, G.Rouchy, E.Messina, R.Fagnola, M.A.Saillant-Mazeau, M.H.Cuvelier

Aumônerie: J.M.Franchellin, P.Gauthier, J.M.Longuet, H.Chatain,

Visiteurs du blog
    Vous êtes le 52138ème visiteur.
    (1 seul visiteur connecté en 1 H).

Calendrier des parutions d’articles

décembre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Publications mois par mois

Catégories d’articles